La Formation au Métier de  Psychologue
métier psy
La Psychologie

La psychologie, étymologiquement et historiquement science du psychisme, a également pour objet l'étude du comportement.

  • Cette jeune discipline (enseignée en université depuis 1947), indépendante de la philosophie depuis un peu plus d'un siècle, a entraîné (et entraîne encore) de vives discussions sur ses fondements. Si elle paraît, pour certains, appartenir au domaine de la croyance et de la subjectivité, elle s’apparente, pour d'autres, à une méthode scientifique et à un souci d'objectivité.
  • La définition communément partagée dans la communauté est la suivante : science qui a pour but de comprendre la structure et le fonctionnement de l'activité mentale et des comportements associés. Comme dans toute science, les connaissances psychologiques sont établies au moyen d'observations et d'expérimentations.

La Psychologie Aujourd'hui


Actuellement, la psychologie se traduit par une grande diversification dans ses champs de spécialités, une rigueur et une spécificité dans ses méthodes, et une évolution dans ses outils.

La formation en psychologie est la seule parmi les professions "psy", avec celle en psychiatre, à être issue d'un cursus universitaire (Master + stage). Elle est sanctionnée d'un diplôme de psychologue légiféré depuis 1985 et s'appuie sur un Code de Déontologie institué par les plus importantes organisations de psychologie en France depuis 1996. Par ailleurs, elle permet de s'inscrire dans la voie de l'enseignement et de la recherche en université grâce au Doctorat.

Si la psychologie, parfois, semble s’écarter d’une méthodologie trop rigide par crainte de réduire des phénomènes humains et subjectifs, elle ne se confond pas avec la parapsychologie, emprunte de phénomènes non-naturels ou non-expliqués. La confusion et l'amalgame sont cependant souvent de mise, majorés par la montée en puissance, tant d'une demande de la société actuelle que d'un marché commercial des plus florissants (astrologie, numérologie, caractériologie, etc.). La protection et le développement de la psychologie ne saurait aller sans une lutte contre cette assimilation.

La psychologie, par ailleurs, ne se résume pas et ne s'identifie pas aux "one woman show" télévisés, lesquels, même s'ils traitent de faits de société ou de souffrances individuelles, restent du domaine de la vulgarisation et de l'exhibitionnisme, tout en faisant croire à une facilité et à une possibilité d'accès pour tous à la psychologie.

De plus, la Psychologie, n'appartient pas au domaine médical, même si elle y entretient des rapports étroits. La psychiatrie, spécialité médicale, demande un cursus bien différent, propose des méthodes qui lui sont propres et offre la possibilité de prescription de médicaments (psychotropes). Si la psychologie clinique et la psychopathologie ont pour objet respectivement et schématiquement l'individu et les processus psychiques, la psychiatrie est davantage centrée sur l'étude de la maladie.

Domaines de recherche

- la psychologie du développement et de l'évolution des processus mentaux et comportementaux du début à la fin de la vie
- la psychologie cognitive qui rend compte des grandes fonctions cognitives, "la mémoire, le raisonnement, l'apprentissage, la catégorisation, l'émotion et l'action"
- la neuropsychologie qui est l'étude des manifestations mentales et comportementales liées aux dysfonctionnements ou lésions cérébraux
- la psychopathologie qui s'intéresse aux troubles mentaux et la psychologie de la santé qui s'intéresse aux conséquences psychologiques des maladies somatiques
- la psychologie sociale qui s'intéresse aux interactions et représentations sociales
- la psychologie du travail qui traite des relations de l'homme avec son environnement physique et social du travail.

A tous ces domaines correspond une pratique psychologique, des techniques d'intervention et un métier, celui de psychologue.

La Psychologie n'est pas plus à confondre avec la psychothérapie, bien que des contenus de cette dernière soient abordés voire "enseignés" à la faculté. En effet, son objectif principal n'est pas de traiter des souffrances psychiques, même si elle le fait quelquefois de surcroît. Le statut de psychothérapeute n’est pas reconnu comme diplôme d'état. Les discussions actuelles - françaises et européennes - sur l'intégration des psychothérapeutes dans l'univers de la Psychologie sont des plus vives. Etre psychologue et psychothérapeute est cependant possible voire souhaité.

La Psychologie, bien souvent assimilée à la psychanalyse, ne saurait encore une fois s'y confondre bien que certains psychologues soient également psychanalystes.

Le psychologue n'est pas, enfin, un travailleur social (animateur-éducateur, éducateur spécialisé, assistante social, etc.). Leur collaboration est cependant souvent nécessaire sur le terrain puisque complémentaire dans l'aide apportée à un sujet et/ou à sa famille.

Suivez-nous

youtube
twitch
facebook
tiktok

Vidéos

Electre